du jeudi 3 novembre 2011 au jeudi 12 janvier 2012
Irving Penn

Pendant plus de 90 ans, Irving Penn (1917-2009) a marqué l’histoire de la photographie par ses images de mode, ses natures mortes et ses portraits. Ses cimaises étaient les pages des magazines, surtout et encore Vogue, et sa production photographique très dense, une œuvre que les archivistes de la Fondation ne cesse d’exhumer, avec respect.

Cette exposition composée de tirages inédits, mais choisis et tirés sous l’œil acerbe du maître, retrace le destin de cet artiste mue par l’amour, de l’art et de ses proches. Ses fameux cubes, ou les steel blocks, ont un lien passionnel avec son fils, Tom, sculpteur et président de la fondation Irving Penn. Sa femme et muse, la fameuse mannequin Lisa Fonssagrives-Penn, lui impose sa beauté et ses angles de prise de vue, la photo de mode devient portrait. Ses natures mortes relèvent de la magie, et de l’icône religieuse.

 

 


 

Woman in Moroccan Palace (Lisa Fonssagrives-Penn), Morocco, 1951
from an edition of 40
print made 1992

© by the Irving Penn Foundation

À quoi se mesure le talent ? À son évidence et à sa simplicité, aurait pu répondre Irving Penn, un perfectionniste qui n’a jamais oublié que la photographie venait de la lumière, magique ! Il fut aussi un des rares de sa génération a envisager le tirage comme l’œuvre ultime, prenant un soin particulier à ses papiers et  techniques, les gris n’ont jamais eu autant de subtilités, le noir et blanc sa légitimité et la couleur sa vraie nature.